ailleurs en courant…

Parce qu’en ce moment, je suis « obsédée » par la course, que je n’ai pas le temps ou plutôt la motivation d’autre chose… j’ai décidé de créer un coin exprès pour ça… on reviendra par ici un jour!

Image

Crédit photo: http://www.fullthrottletn.com

Publicités

Bilan de la première semaine

Depuis une semaine, j’ai repris le sport un peu plus sérieusement. J’avais pratiquement laissé tomber depuis le début du mois de juin, lorsque nous sommes partis en vacances… 

Cette semaine, il y a eu trois sorties running et une séance de vélo elliptique à la maison. Je me dis que ce n’est pas mal: il faut juste continuer dans la même veine.

Le vélo, c’était simple: une séance de 25 minutes avec un parcours de profils alternés: plat, niveau moyen, plat niveau fort, plat… Rien de bien compliqué 

Le plus gratifiant reste quand même la course à pied: lundi, vendredi et dimanche. Avec une amie, nous avons commencé un parcours nouveau pour les deux premières sorties: un parcours de santé pas loin de la maison. Avec cette chaleur, c’est vraiment dur donc on arrive à peine à faire deux fractions de 10 minutes coupées d’une fraction marchée de 2 minutes. C’est un peu frustrant car avant les vacances, on courrait 27 minutes non stop, avec un peu de marche avant et après, histoire de s’échauffer et d’arrêter l’effort progressivement. En un mois d’arrêt presque totale de la course, j’ai perdu le peu que j’arrivais à faire. Cela doit être un signe du fait que l’acquis n’était pas vraiment acquis…

Dimanche, nous sommes retournées à notre parcours habituel: une piste cyclable dans les vignes. On a décidé de « pousser » un peu l’effort: nous avons fait deux fractionnés de 12 minutes coupés de deux minutes de marche. Sauf que lors du deuxième fractionné, à la minute 4, j’ai du ralentir car mes poumons ne tenaient pas le coup… Une trentaine de secondes après je reprenais pour achever le fractionné, mais ça reste frustrant quand même pour deux raisons: d’une, je n’arrive plus à faire ce que je faisais il y a un mois, et de deux, je n’aime pas laisser décider à mes poumons!

 

Cette semaine s’annonce moins sportive pour l’instant. On est mardi et je ne suis pas encore sortie courir, je n’ai même pas fait du vélo… Il va falloir se caser ça vite, et essayer de pousser un maximum dans le temps la coupure du fractionné, car je ne suis pas sure de réussir à faire les 27 minutes non stop… Je me demande quelle est la meilleure façon d’y revenir: faire ce que je peux, en une seule fois, et ajouter du temps au fur et à mesure, ou continuer les fractionnés, peut-être ajouter un troisième, même s’il est moins long?

 

Le top départ… le vrai?

1 an d’absence et enfin le courage d’y revenir.

35 ans, depuis quelques mois… et toujours mal dans ma peau. J’ai décidé de changer ça, de m’y atteler pour du vrai, de tester, de persévérer… Mais je me dis ça depuis toujours, donc il faut que je trouve la « formule » qui me fait tenir, qui garde la motivation à l’ordre du jour.

Puis j’ai pensé à ce blog, je me suis dit que ça pourrait être une façon de garder une trace de mon évolution, des échecs et des réussites. Que ça pourrait servir pour se rappeler lorsque la motivation défaille, peut-être même pour échanger avec des éventuels lecteurs qui auraient des conseils à donner, des expériences à partager… même des encouragements qui seront souvent nécessaires.

 

Donc l’heure du bilan a sonné: 35 ans, ça, on le sait. Mais 94.4 kg, ça, il y a que moi qui le sait (et mon médecin). J’hésite encore à l’écrire ici, parce que j’en ai honte, mais je me dis que c’est un passage obligé pour prendre conscience du travail à parcourir. Parce que c’est 94.4 kg pour 1m65… Ce qui veut dire, au bas mot, 30 kg en trop, depuis trop longtemps.

J’écris ces lignes et l’angoisse me gagne. J’ai envie de les effacer, comme d’effacer les kilos en trop qui me blessent tous les jours.

Je me demande comment faire? J’aime faire du sport mais je me laisse convaincre facilement par la petite voix dans ma tête qui me dit que j’ai d’autres trucs plus urgents à faire. En ce moment, j’essaye la course à pied. Pas évident pour une femme avec mes « handicaps »: le surpoids, l’âge et en plus, de l’asthme. Mais malgré la progression lente, ça me plait, donc on va essayer de continuer sur cette voie.

Un autre point à travailler: la nourriture. Je ne suis pas quelqu’un qui mange trop gras, ni trop de sucres, mais par contre, je mange des grosses portions, et surtout très vite, comme si quelqu’un allait m’enlever mon assiette. Il faut que j’apprenne à prendre mon temps, et ce n’est pas évident à mon âge!

Mais le point le plus dur, ça va être d’apprendre à m’aimer, à être indulgente avec moi-même, et me dire que je peux le faire, que je ne suis pas si nulle que je le crois…

Du coup, je vais essayer de bien me documenter, de faire des petits articles sur la course pour débutants, pour personnes en surpoids, apprendre à évoluer à mon rythme.

Le but de la semaine: deux sorties running, au moins. Reprendre après 1 mois sans beaucoup travailler, reprendre le « niveau » d’avant les vacances: 27 minutes de course avec marche rapide avant et après. On verra la semaine prochaine pour les 30 minutes!

Cronique du 1er mai un 2e mai


un tour au vide-grenier du quartier avec
les premiers rayons de soleil depuis 15 jours # une belle trouvaille
qui a hérissé le poil de l’Amoureux: un appareil photo argentique à
tester un jour… # une recette toute simple, toute saine, sur le blog
de Ma Cuisine et Vous #
des petits plaisirs chocolatés avec une « guinda » improvisés dans mes
tous nouveaux moules # jardinage en amoureux et sieste reposante

Dernier jour de vacances en douceur et en amoureux. La reprise fût
dure ce matin, avec le départ d’un bon collègue, mais les souvenirs de
la journée réchauffent le cœur!