Whoopie time!

En cette semaine de vacances dominée par la glandouille, je me suis enfin décidée à faire les Whoopie Pies dont j’en parlais à l’Amoureux depuis des semaines. J’avais même acheté presque tous les ingrédients qui attendaient sagement dans un placard.

La recette est tirée, pour cette fois, du magazine Gourmand nº 236, sorti en mars 2012, mais je ne suis pas tout à fait convaincue par le résultat.

Image

Les ingrédients de ces petits gâteaux:

Pour les biscuits: 210g de farine T65 ou T55 # 130g de sucre brun (ou 120g de sucre en poudre det 10g de mélasse) # 85g d’huile de noix de coco ramollie # 35g de cacao # 2 jaunes d’œuf # 1 c. à soupe de levure chimique # 2 pincées de sel

Pour la garniture: 100g de sucre glace # 100g de sirop de sucre de canne # 2 blancs d’œuf # 1 c. à café d’extrait de vanille # 2 pincées de sel.

La pâte: Préchauffez le four à th. 6/7 ~ 200º (Moi, je m’essaye à mon nouveau four et, pour l’instant, je fais trop cuire les aliments donc j’ai préchauffé à 195º). Mélangez la farine, la levure et le cacao. À l’aide d’un robot ou à la main (j’ai utilisé mon robot de brocante car l’huile de noix de coco est assez dur à mélanger si l’on ne le ramollit pas avant), battez énergiquement l’huile de noix de coco et le sucre brun, jusqu’à en obtenir une consistance crémeuse et aérée. Incorporez les jaunes d’œuf, puis le mélange de farine, le sel et 10cl d’eau, en continuant de battre jusqu’à obtention d’une pâte homogène.

La cuisson: Déposez des boules de pâte de la taille d’une grosse cuillerée à soupe sur une plaque de pâtisserie recouverte de papier sulfurisé (dans mon cas, pour cette recette prévue pour 20 pièces, soit 10 gâteaux complets, j’ai pris note de la mention « taille d’une grosse cuillerée à soupe » et, du coup, je n’ai eu assez de pâte que pour 12 pièces, presque la moitié; donc je vous recommande de ne pas faire de trop grosses boules mais, par contre, de bien faire attention à la forme, pour qu’elles restent rondes à la cuisson). Enfournez pour 8 minutes environ, jusqu’à ce que les biscuits soient bien gonflés et assez fermes (du coup, comme mes boules de pâte étaient trop grandes, j’ai dû ajouter quelques minutes de cuisson). Laissez refroidir ensuite.

La garniture: Battez les blancs d’œuf avec le sel et, quand ils commencent à mousser, versez peu à peu le sirop de sucre de canne (je n’en avais pas, puis j’aimais pas trop l’idée d’ajouter encore du sucre donc j’ai utilisé du Pulco Orange sanguine… miam!). Lorsque le mélange a doublé de volume, ajoutez petit à petit le sucre glace et la vanille sans cesser de fouetter, jusqu’à en obtenir une consistance homogène et mousseuse.

Le façonnage: À l’aide d’une cuillère ou d’une poche à douille, répartissez la garniture sur la moitié des biscuits puis surmontez avec le reste des biscuits.

Le gros inconvénient de cette recette reste la garniture. Je ne sais pas s’il est dû au fait d’avoir changé le sirop de canne, plus « épais » par du Pulco, mais malgré avoir battu très longtemps mon mélange et l’avoir placé au frigo en attendant le refroidissement des biscuits, la garniture reste trop liquide, pas assez consistante et, du coup, elle s’écrase sous le poids du biscuit. Résultat: elle s’étale et dégouline.

Dans tous les cas, l’Amoureux a trouvé son premier Whoopie Pie chiant à manger car dégoulinant, mais très bon. Ne s’agissant pas d’une garniture « classique » mais allégée à la française, il ne me reste qu’à trouver d’autres recettes plus appropriées =))

La meilleure récompense reste le sourire goulu de l’Amoureux en regardant le plat avec les 5 gâteaux restants 😉

Publicités

Sport #2

J’essaye de me motiver tous les jours, je le jure, pour continuer d’aller courir. La semaine dernière, j’ai été bloquée à la maison pour cause de travaux et préparatifs anniveresques mais là, j’ai repris l’entrainement là où je l’avais laissé, c’est-à-dire, à la séance nº 1. Pas compliqué.

  • Programme d’entrainement: Réussir à courir 1 heure en continu, 2 séances par semaine sur 10 semaines.
  • Séance: Adaptation alternant des temps de course en endurance et des phases de marche active (2 min).
  • Commentaire:  Comme prévu, il s’agit du 2e essai pour la séance nº 1. Cette fois-ci, j’ai à nouveau fini la séance mais avec moins de triche: seulement deux fins de répétitions pas finies totalement. Je me donne une dernière « 1ere séance » et je teste la suivante…

La nouveauté pour cette séance, c’est que pour mon anniversaire, mes jolis amis m’ont offert un cardiofréquencemètre, histoire de savoir si je cours dans l’effort préconisé par entrainement.

Ma fréquence cardiaque doit se situer entre 60 et 70% de ma fréquence maximale pendant les périodes de courses, c’est-à-dire, entre 110 et 130 ppm. Autant dire que c’est impossible car ça revient à se promener… Voici les résultats après la séance d’entrainement, sur le CFM:

              • Durée: 40:47 min
              • FC moyenne: 160 ppm
              • FC maximale: 185 ppm

Donc beaucoup trop vite… Je me dis aussi que le calcul de la FC n’est peut-être pas super exact… Faudra regarder un peu mieux sur Jiwok!!!

Le Capitaine Crochet

Ceux qui me connaissent savent que j’ai du mal à garder mes mains oisives… J’aime toujours les occuper: à taper sur un clavier, tricoter, coudre, passer les pages d’un livre… Avant, je tricotais, je cousais et je passait beaucoup de pages le livres et revues, mais ça, c’était avant de devenir propriétaire renoveuse.

Ça fait exactement 20 mois que l’amoureux et moi, nous avons acheté un nid douillet où nous nous sommes installés avec notre bordel et un tournevis, alors qu’il fallait tout rénover… Autant vous dire que, l’amoureux étant un informaticien limite geek, ses seuls outils étaient des tournevis pour le pc et des clés pour les rollers. Au fil des mois, nous avons appris à poncer, viser, démolir, gratter, rainurer, et encore plein d’autres verbes trop sexy, mais pas dans cet ordre. Puis entre temps, il y a eu un changement de boulot, nouveaux collègues, nouveau chef, nouvelle vie quoi!

Tout ça pour dire que j’ai pas eu beaucoup de temps pour m’attaquer à mes activités préférées. Il y a eu même un gros passage à vide où le seul temps disponible, juste avant de m’écrouler de sommeil, je le passais à faire des solitaires spider sur le pc… la loose!!

Mais la semaine dernière, ENFIN!!!, poussés par l’urgence d’un anniversaire à fêter à notre maison avec des amis (le mien, d’ailleurs… j’ai été super gâtée!!), nous avons donné un dernier coup de collier pour à peu près finir la cuisine et le salon! Du coup, en ce moment, le soir, j’ai un peu plus de temps à moi et un peu plus de motivation pour reprendre les aiguilles…

Image

Un petit peu de crochet pour une pochette toute simple, commencé sur mon canap hier… Katia Mississippi rose poudré et crochet du 6 vintage… what else?

PS: avez-vous remarqué que la bande son du Chat Potté est truffée de chansons de Rodrigo et Gabriela? Miaouuuuuu!!!!!

courrir, ce n’est pas pour les couards!

J’ai toujours aimé l’idée de faire de la course à pied… Je trouve les coureurs amateurs très courageux… Je les regarde s’entrainer l’été, l’hiver, tôt le matin ou tard la nuit, dans un parc, sur la route… Je me suis toujours demandée ce que ça faisait d’être endurant et d’arriver à respirer correctement en courant. C’est mon asthme (et ma grandiose flemme, soyons honnêtes) qui m’ont toujours freiné.

Et là, depuis des mois et des mois à tourner autour du pot, je me suis lancée. Les conseils d’une bonne amie pour le choix des chaussures, une tenue appropriée et un lecteur MP3 et c’est parti!! Pour l’instant, je cours sur un tapis roulant car mes genoux sont capricieux, mais c’est un début!! Surtout, je me fais coacher par www.jiwok.com et de mon côté, je dois garder le cap et la motivation pour dépasser les premières séances, qui seront surement les plus dures…

  • Programme d’entrainement: Réussir à courir 1 heure en continu, 2 séances par semaine sur 10 semaines.
  • Séance: Adaptation alternant des temps de course en endurance et des phases de marche active (2 min).
  • Commentaire:  Après une première tentative non concluante (j’ai pas fini la séance: 30 min au lieu de 40, et une forte douleur qui remontait des chevilles vers mes genoux), j’ai changé de chaussures et j’ai testé à nouveau. Entrainement fini, même si j’ai un peu triché… une minute supplémentaire de marche après la 5e rep et deux reps de 1.5 min au lieu de 2 min… par contre, il me faudra m’y prendre à plusieurs reprises avant de passer à la séance suivante